Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

Rando évasion

Notre patrimoine

Revue de presse

N° 120

Sommes nous à l'abri?

 

... Engoncés dans nos certitudes, prisonniers de nos habitudes, sommes nous toujours à l'abri en ville, à la campagne, en montagne ?

Deux articles de presse nous diraient qu'il n'en est rien...

"Le ministère de la santé japonais a annoncé, mercredi 11 mars, avoir été contraint de jeter de la viande de baleine importée de Norvège contenant deux fois plus de pesticides que la norme autorisée, confirmant les informations de plusieurs organisations écologistes." Le Monde Le 11/03/15

La Norvège est, avec l'Islande, le seul pays au monde à autoriser la chasse à la baleine, harponnant plusieurs centaines de cétacés chaque année. Malgré une consommation de moins en moins importante, le Japon pratique aussi la chasse, mais officiellement à des fins scientifiques, même si une grande partie de la chair finit sur les étals des marchés. .

 

Mais le propos ici n'est pas la protection de la baleine même si le sujet mérite qu on s'y attarde. Non, mon souci vient du fait que la baleine est un animal sauvage, libre, qui déambule entre la baie de l'Hudson au Canada, et les tropiques, 45 000 kms plus au sud, où il se reproduit. Mon souci vient du fait que la baleine n'est pas le produit de fermes d'élevage, gavé par des farines animales, stimulé par je ne sais quoi...et que dans les chairs de cet animal nos amis japonais ont trouvé deux fois plus de pesticides que la norme nippone...

"Des tests réalisés sur de la viande en provenance du pays scandinave ont révélé à deux reprises l'an passé la présence de 0,2 ppm (partie par million) d'aldrine et de dieldrine combinés, ainsi que de 0,07 ppm de chlordane, alors que le Japon autorise des niveaux respectifs maximaux de 0,1 ppm et 0,05 ppm. Interdites ou strictement réglementées dans les pays industrialisés, ces substances chimiques, qui persistent longtemps dans l'environnement et s'accumulent dans les tissus adipeux, sont jugées extrêmement dangereuses pour la santé." Le Monde Le 11/03/15

 

Le ministère de la santé japonais a confirmé avoir donné l'ordre de se débarrasser de la viande incriminée. « Les baleines ont tendance à accumuler des polluants de l'environnement, comme les pesticides et les métaux lourds », a-t-il justifié... Si la baleine, adepte des grands espaces et des vastes océans, accumule les polluants cela signifie donc qu'ils sont présents sur toute la planète.

Alors comment nous mêmes pouvons nous être à l'abri ?!!

Et là, je tombe sur l'article du Monde d'aujourd'hui qui annonce qu'une vingtaine de perturbateurs endocriniens ont été trouvés dans les cheveux de Parisiennes !

"Au moins une vingtaine de perturbateurs endocriniens (PE) – avérés ou suspectés – seraient présents dans les cheveux des femmes urbaines en âge de procréer. C’est le principal message d’une étude rendue publique jeudi 12 mars par l’association Générations futures, financée par le Conseil régional d’Ile-de-France. Ces résultats se fondent sur l’analyse des cheveux d’une trentaine de jeunes femmes de 20 à 35 ans, vivant principalement à Paris et en banlieue parisienne – échantillon toutefois non-représentatif de cette population.

 

"Les PE sont une catégorie de molécules présentes dans de nombreux objets d’usage courant (conditionnements alimentaires, solvants, cosmétiques, etc.) et dans la chaîne alimentaire (pesticides, etc.), capables d’interférer avec le système hormonal et d’agir ainsi à de très faibles niveaux d’exposition. De nombreux troubles et maladies émergentes (diabète de type 2, obésité, cancers hormono-dépendants, etc.) sont suspectés d’être favorisés par ces substances.

"Une soixantaine d’entre elles, principalement des pesticides, ont été recherchées dans l’analyse conduite par Générations futures. Dans le meilleur des cas, 12 molécules différentes ont été retrouvées ; dans le pire cas, celui d’une jeune femme vivant en petite couronne, 32 substances distinctes ont été détectées." Le Monde Le 12/03/15

Alors, même éloignés des zones agricoles, comme les baleines au coeur de l'Atlantique, sommes nous toujours à l'abri ?

Bonnes randos, mais... sortez couverts !

 

Lettre d'information/RANDO VAR Lettre d'information - Lettre d'info Rando Var

Val Durance

Ne plus recevoir la lettre d'information

Retrouvez les lettres d'info de Rando Var